Lettre à un membre de l'Assemblée nationale

sur la Révolution française et Rousseau




Prix papier : 4,50 €


À PROPOS


« L’Assemblée nationale recommande à sa jeunesse l’étude des innovateurs les plus osés en matière de moralité. On sait que le grand sujet de dispute entre ses chefs est de savoir lequel d’entre eux ressemble le plus à Rousseau. La vérité est qu’ils lui ressemblent tous. » Publiée peu après Réflexions sur la Révolution de France (1791), La lettre à un membre de l’Assemblée nationale durcit encore le jugement d’Edmund Burke (1729-1797) sur la Révolution française et l’amène à examiner, pour le dénoncer, le rôle qu’y joue Jean-Jacques Rousseau : celui-ci – « philosophe de la vanité », dit Burke – se voit promu modèle de la morale nouvelle pour s’en être pris à l’institution de la famille, et aussi pour avoir substitué aux affections ordinaires une « bienveillance universelle » qui sert les projets d’expansion de la Révolution. Burke distingue dès 1790 les grandes caractéristiques de bouleversements en France. Tocqueville disait de Burke qu’il était « illuminé par la haine » : c’est donc que celle-ci peut procurer quelque lucidité, et le lecteur de Rousseau ne devrait pas s’éviter cette confrontation. 
Edition établie et révision de la traduction par Patrick Thierry.

Fiche technique

Pages

120


Collection

La Petite Collection


9782755506549

EAN papier

EAN EPUB

9782755505085


Informations sur l'ebook
EN SAVOIR PLUS
Nb pages copiables 0
Nb pages imprimables 0
Taille du fichier 1284 Ko

Prix

3,49 €



Suggestions personnalisées


application de lecture ebooks ipad ios android et liseuse

Restez informé(e) des événements et promotions ebook

OK

Paiement sécurisé

Transaction 3D Secure