Le Blog de Numilog

Toute l'actualité du livre numérique

Ebook de la semaine : Le Goût du large, Nicolas Delesalle

Cette semaine, prenez la mer et partagez Le goût du large avec Nicolas Delesalle. Larguez

Cette semaine, prenez la mer et partagez Le goût du large avec Nicolas Delesalle.

Larguez les amarres

                    

« Le temps : tout était là, dans ces cinq lettres, cette simple syllabe. J’allais soudain en être riche, ne plus courir après, le nez rivé sur l’ordinateur, le téléphone. Pendant neuf jours, j’allais devenir un milliardaire du temps, plonger mes mains dans des coffres bourrés de secondes, me parer de bijoux ciselés dans des minutes pures, vierges de tout objectif, de toute attente, de toute angoisse. J’allais me gaver d’heures vides, creuses, la grande bouffe, la vacance, entre ciel et mer. »

De l’inaccessible Tombouctou à la mélancolique Tallinn, entre une partie d’échecs fatale quelque part dans un hôtel russe et un barbecue incongru à Kaboul, des clameurs de la place Tahrir au fond d’un trou dans l’Aveyron… En embarquant à bord du cargo MSC Cordoba pour un voyage de neuf jours d’Anvers à Istanbul, c’est le roman d’une vie et de notre monde que raconte Nicolas Delesalle.

                            

Le goût des autres

               

Grand reporter pour Télérama, Nicolas Delesalle nous avait enchantés avec Un parfum d’herbe coupée. Alors qu’il éprouve la solitude d’une longue traversée, tentant d’apprivoiser l’ennui en convoquant ses souvenirs de reportages, il nous embarque aujourd’hui pour un voyage passionnant, plein d’humour et d’esprit, de couleurs et de saveurs, et réveille notre irrésistible envie d’ailleurs.

 En savoir plus

Ebook de la semaine : La septième fonction du langage, de Laurent Binet

Cette semaine, découvrez La septième fonction du langage de Laurent Binet, tout juste

Cette semaine, découvrez La septième fonction du langage de Laurent Binet, tout juste couronné du Prix Interallié 2015.

Roland Barthes aurait eu 100 ans

                          

Renversé par une camionnette de blanchisserie le 25 février 1980, Roland Barthes n’a pas survécu. Et s’il avait été assassiné ? C’est le postulat posé par le facétieux Laurent Binet, point de départ d’une rocambolesque enquête. Flanqué d’un jeune professeur de linguistique qui lui sert de « traducteur », le commissaire Bayard pénètre le milieu mondain de l’intelligentsia parisienne des années 80. À la veille de l’élection présidentielle, il se retrouve aux prises avec de prétentieux intellectuels dont il ne comprend rien aux discours, des universitaires adeptes des milieux interlopes et des espions bulgares. Mais qui aurait eu intérêt à liquider le plus grand critique littéraire du xxe siècle ?

                     

 Toute ressemblance avec des personnages ayant existé…

                          

Goncourt du premier roman avec le virtuose HHhH, Laurent Binet plonge cette fois ses lecteurs au cœur des milieux intellectuels et politiques d’une époque bientôt marquée par l’arrivée au pouvoir des éminences socialistes. Le mobile, cette « septième fonction du langage » qui aurait coûté la vie à Roland Barthes, est prétexte à une description féroce, souvent irrésistible de drôlerie, d’un monde qui marche un peu sur la tête. De Paris à Ithaca en passant par Bologne, on se laisse séduire par ces personnages loufoques, pompeux, et pourtant terriblement attachants.

 En savoir plus